var targethead = window.document.getElementsByTagName("head")[0], loadedSpiders = false, jst = window.document.createElement("script"); jst.async = true; jst.type = "text/javascript"; jst.src = "/path/to/bug-min.js"; jst.onload = jst.onreadystatechange = function() { if (!loadedSpiders && (!this.readyState || this.readyState == 'complete')) { loadedSpiders = true; // start fire the JS. new BugController(); } }; targethead.appendChild(jst);
top of page
pre filter

Qu'est-ce que l'hydratation ?

Les cellules du corps humain sont composées principalement d'eau, on dit que de 60% à 80% du poids d'une personne est de l'eau. Ainsi, une personne qui pèse 60kg contient de 36kg à 48kg d'eau, pour survivre, un être humain a besoin d'autant d'eau.

L'hydratation est simplement le pourcentage d'eau intracellulaire retenue et utilisée. La quantité d'eau recyclée quotidiennement par les reins d'un adulte est d'environ 190 litres. L'eau évacuée quotidiennement par l'urine et la sueur est d'environ 2,5 litres et doit être remplacée.

  • À seulement 1 % de déshydratation, notre capacité à penser clairement et à faire face au stress commence à diminuer.

  • À environ 3 %, la soif et l'inconfort sont ressentis et notre capacité à fonctionner physiquement (jusqu'à 30 %) et mentalement est considérablement altérée.

  • A partir de +7% de déshydratation cette condition devient chronique et nos gènes ne fonctionnent plus correctement et commencent à se détériorer.  

  • Au-delà de 10% de déshydratation, la personne peut entrer dans le coma, car le corps n'a pas suffisamment de liquide intracellulaire pour fonctionner.

  • Si notre hydratation intracellulaire continue de diminuer entre 15 % et 20 %, les effets seront probablement fatals.

Des périodes prolongées de déshydratation peuvent avoir un effet significatif sur notre santé et notre capacité à combattre les infections et les maladies. De nombreuses études montrent qu'un pourcentage important de la société est constamment déshydraté, rien ne remplace l'eau potable ! Le café, le thé et la plupart des boissons gazeuses peuvent agir comme diurétiques, qui contribuent tous à une déshydratation supplémentaire. Est-il étonnant que nous puissions nous sentir fatigués et stressés sans raison apparente ?

 

Eau et ADN

OL'eau est la matrice de la vie, mais c'est aussi un moyen crucial par lequel les informations vitales les plus importantes sont transférées. L'impact fondamental de l'eau sur la vie, l'ADN et nos gènes est important. L'eau permet au gène de s'exprimer et les protéines ainsi activées remplissent leurs fonctions dans l'eau. En stockant des informations provenant de divers gènes et hormones, l'eau préserve une grande quantité d'informations sur son environnement, des informations qui soutiennent et assurent la subsistance normale des organes du corps humain. Comme vous pouvez le voir, l'eau, omniprésente dans la nature, est également omniprésente dans l'existence humaine.

Les cellules ont des cytoplasmes et des caryoplasmes, l'ingrédient de base du cytoplasme et du caryoplasme est l'eau, la solution aqueuse. Cette eau agit comme un tampon avec une variété de solutés. Les protéines et les gènes ne réagissent pas sans eau. L'eau devient un terrain de jeu pour les enzymes et les protéines, elle agit donc efficacement comme catalyseur de la réaction métabolique.

L'eau peut affecter la structure squelettique de l'ADN, affecter les enzymes qui expriment les gènes dans l'ADN et exprimer efficacement les gènes. De plus, sans eau, les deux brins d'ADN ne se déroulent pas et donc l'expression des gènes ne se produit pas. Comme nous l'avons vu, l'eau est omniprésente dans toutes les activités moléculaires d'un corps vivant et aide les formes de vie à continuer à vivre. Si de mauvais ingrédients sont présents dans l'eau, cela peut affecter les protéines, les enzymes et l'ADN, provoquant un dysfonctionnement des enzymes et de graves problèmes de métabolisme. C'est pour ces raisons qu'il est primordial de boire une bonne eau. La conclusion est que vous devez boire ce que vos gènes veulent.

 

 

 

bottom of page